Les DEUST Intervention Sociale et l’AFEV s’associent contre le harcélement scolaire

Les DEUST Intervention Sociale et l’AFEV s’associent contre le harcélement scolaire

date de publication : 

Dans le cadre de leurs études, Jessica DEVOS et Rudy VEROVE, deux étudiants en DEUST intervention sociale à l’ULCO/FCU Côte d'Opale (Université Littoral Côte d’Opale et Formation Continue à l’Université) de Dunkerque, ont monté un projet en partenariat avec l’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville) sur le thème du harcèlement scolaire.

Ce projet a été réalisé en collaboration avec le directeur Mr Courbot de l’école André Nita et sa classe de CM2.

Durant six mois, les élèves de la classe CM2 ont été sensibilisés au harcèlement via des animations réalisées par les étudiants et 2 volontaires en service civique de l’AFEV Océane BAILLEUL et Maëva DE LIMA SOUSA.

Après avoir débattu sur le sujet après le visionnage de vidéos, la découverte de la BD « Seule à la récré » et la rencontre d’Ana et Bloz auteurs du dunkerquois, ils ont mis en scène leur travail via des scénettes dénonçant le harcèlement scolaire.

Le 11 mars dernier, les élèves ont présenté leurs scénettes à la maison de quartier Basse Ville de l’Aduges. Afin de sensibiliser les autres à leur tour, cette restitution sous forme de représentation s’est faite devant tous les élèves de l’école, ainsi que les parents d’élèves, de Yves PANNEQUIN, adjoint au maire “éducation, petite enfance et enseignement supérieur, de Nathalie TRAMATZU et Caroline CLEMENT, accompagnatrices de parcours du Dispositif de Réussite Educative de Dunkerque, Mr Friers du Lion’s club, Bloz, l’auteur de la BD « Seule à la récré » et pour finir Mr Willy DUCHATEAU référent pédagogique du projet représentant l’ULCO/FCU Côte d’Opale.

Ce projet a pour but de faire prendre conscience aux jeunes élèves de la problématique du harcèlement et ainsi les sensibiliser. Il devient essentiel de briser le silence et de refuser qu’un enfant puisse être victime de brimades, d’injures, de violences physiques, de rejet et de rumeurs.

Share Button